Patrimoine de l'humanite

La singularité historique, architecturale et artistique du Park Güell fut reconnue en 1969 par l’État espagnol, qui le classa monument d’intérêt culturel.

En 1984, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) alla plus loin et le classa au patrimoine mondial. Cette distinction est décernée à tous les espaces naturels et biens culturels du monde de grande valeur qui doivent être protégés pour en garantir la conservation afin que les générations futures puissent en profiter.

Le Park Güell de Barcelone est inscrit au patrimoine mondial depuis 1984, comme d’autres ouvrages de l’architecte Antoni Gaudí.

Les ouvrages d’Antoni Gaudí classés au patrimoine mondial sont les suivants

"Sept biens construits par l’architecte Antoni Gaudí (1852-1926), à Barcelone ou à proximité, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 1984 et 2005 témoignent de la contribution créative exceptionnelle de Gaudí au développement de l’architecture et des techniques de construction à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Ces monuments sont l’expression d’un style à la fois éclectique et très personnel qui s’est donné libre cours non seulement dans l’architecture mais aussi dans l’art des jardins, la sculpture et toutes les formes d’arts décoratifs. Les sept bâtiments sont : le parc Güell, le palais Güell, la Casa Milà, la Casa Vicens, le travail de Gaudí sur la façade de la Nativité et la crypte de la cathédrale de la Sagrada Familia, la Casa Batlló, la crypte de la Colònia Güell."

Depuis 1993, ces monuments constituent également un bien culturel d’intérêt national (BCIN) de Catalogne.

La zone monumentale classée au patrimoine mondial occupe 11,2 hectares, dont 1,7 est soumis à un accès réglementé.

icon-unesco
UNESCO

Antoni Gaudí, patrimoine de l'humanité